Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Lobster

Hier avec Amoureux, on a regardé un film. (Notre vie est captivante.)

J'ai été surprise qu'on n'en ait pas entendu parlé, parce que le speech est le genre qu'on adore, c'est à dire celui d'une société humaine où l'on change deux ou trois petits trucs par rapport à la notre, et on imagine ce qui se passe ensuite.

Ce film, c'est The Lobster (oui, tu as bien traduit, je te parle bien d'un film qui s'appelle : Le homard.)

Le fait qu'il soit grec a dû jouer sur sa discrète sortie. Encore que, il ait été récompensé au festival de Cannes (donc si ça se trouve, ça n'était pas si discret, et je vis juste dans une grotte.)

Le concept est simple : si tu es célibataire, on t'emmène dans un hôtel où tu as 45 jours pour tomber amoureux (la réciprocité est exigée, bien sûr). Passé ce délais, tu seras transformé en l'animal de ton choix. Tous les jours, une chasse aux solitaires (des rebelles qui ne veulent pas se plier à cette loi) est organisé. Tu gagnes un jour supplémentaire dans l'hôtel pour chaque solitaire ramené (ce qui prolonge tes chances de trouver l'âme soeur, c'est ti pas meugnon).

Collin Farell occupe le rôle principal, aux côtés de Rachel Weisz (La momie), Ben Wishaw (Le parfum) ou encore Léa Seydoux (une actrice qui m'agace un tantinet mais son rôle lui va très bien.)

L'ambiance est étrange, farfelue. Certains côtés m'ont même rappelé Almodovar (que je n'aime absolument pas pourtant) sans jamais me mettre aussi mal à l'aise.

J'ai parcouru les critiques publiées sur le net, ce film est incontestablement une réussite pour moi : les critiques sont radicales, soit c'est un bijoux, soit c'est une catastrophe.

Le but premier de l'art étant de faire réagir, lorsque les gens ont une réaction si violente, c'est forcément que le réalisateur, en l'occurence ici Yorgos Lanthimos,a réussi son coup. 

Les critiques les plus négatives s'attaquent au manque d'explication de cette univers.  Personnellement, j'étais ravie qu'il n'y en ai pas. A-t-on des explications pour toutes les choses absurdes qui se passent dans notre société ?

Bref, si tu as envie d'osciller entre rire, perplexité, et un tantinet d'oppression, ce film est fait pour toi.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Melusine Hoffman

Clermontoise pseudo-écrivaine. Râleuse Chronique. 36 15 jraconte ma life. Prends le temps de lire, et de commenter (surtout si tu n'aimes pas...)
Voir le profil de Melusine Hoffman sur le portail Overblog

Commenter cet article