Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nos amis les bêtes. Ma crise de nerf en approche.

Nos amis les bêtes. Ma crise de nerf en approche.

Ma petite chienne a bien grandi.

Cixi jolie n’est plus un bébé. Elle aura neuf mois dans deux jours. Et comme tu as pu le deviner au vu de mes précédents articles, elle est en chaleurs.

J’ai souvent vécu avec des toutous, toujours des mâles, va savoir pourquoi. Je connaissais le principe de chaleurs, mais n’y avait jamais été confrontée.

Tout a commencé avec un pipi qu’elle avait fait dans ma chambre (moui, la propreté est en progrès, mais ce n’est pas totalement ça encore.) Dans cette flaque, une tache rouge. Du sang ! Dans ses urines !

Je jette un œil entre ses cuisses et réalise que ce qui est habituellement une petite zigouegouette est devenue une fraise rouge énorme.

Je flippe.

Je matte internet : « La chienne en chaleurs se reconnaît à sa vulve gonflée et turgescente. » Ah, ok, c’est donc ça.

En soi, que Cixi soit en chaleur est normal. Nous ne l’avons pas fait stériliser pour avoir au moins une portée d’elle à un moment donné. Et lorsqu’Amoureux me l'a offert, il était prévu que l’on déménage dans les mois à venir, pour avoir enfin un jardin.

Suite à plusieurs aléas, bin en fait non. On est toujours au même endroit.

Le problème réel, c’est qu'il y a aussi Baïk, notre second chien, mâle, non castré.

Il se trouve que les chaleurs chez une chienne se déroulent en deux phases :

  • La première : la chienne perd du sang, pleure plus que d’habitude, et refusent les mâles, qui lui foutent relativement la paix de toute façon. Cette phase a duré treize jours, durant lesquelles c’était plutôt peinard, ces quelques gouttes de sang ne m’ont pas formalisée.
  • Depuis lundi, nous sommes arrivés à la deuxième phase, qui est censé duré environ le même temps : la chienne ne perd presque plus de sang, mais est prête à être fécondée. Autrement dit : Gros chien n’en peut plus, il pleure, hurle, couine, remue le bassin dans le vide, bave, claque des dents, et s’ils sont seuls dans la même pièce, c’est surveillance constante.

Oui parce que les deux toutous ont facilement vingt kilos de différence, et qu’une première expérience sexuelle pourrait être fatale à ma chienne du coup.

Nous avons donc la joie d’expérimenter les pleurs en pleine nuit… Joie vraiment. Après je le comprends. Je pense que n'importe qui, avec un instinct pareil, finirait en larmes rapidement.

Le jour, ce sont des ados : ils se planquent et tentent de s’envoyer en l’air le plus silencieusement possible.

Mais mon chien est un gentleman : ce dernier refuse depuis peu de s’alimenter (il faut insister looonguement) histoire que mademoiselle puisse se sustenter dans sa gamelle.

En gros il l’invite au resto pour pouvoir conclure.

C’est incroyable que ce réflexe soit commun aux différentes espèces.

Voilà, ça faisait longtemps que je ne t’avais pas parlé de mes animaux. Normalement, encore neuf jours et c’est fini. (Tu la sens arriver ma dépression nerveuse ?)

Je comprends mieux cette expression en tout cas.

Je comprends mieux cette expression en tout cas.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Melusine Hoffman

Clermontoise pseudo-écrivaine. Râleuse Chronique. 36 15 jraconte ma life. Prends le temps de lire, et de commenter (surtout si tu n'aimes pas...)
Voir le profil de Melusine Hoffman sur le portail Overblog

Commenter cet article