Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vendredi 13 novembre 2015

Vendredi 13 novembre 2015

Je ne voulais pas en parler. Je t’avais écrit un article sur #LaMédecineEtMoi, et un autre sur la catastrophe qu’a été ma vie sans PC.

Et puis il y a eu vendredi soir. J’ai reçu mon chargeur d’ordinateur le lendemain, comme quoi, même l’univers ne voulait pas que j’en rate une miette.

Je suis un monstre sans cœur. En tout cas je l’ai toujours pensé. Bien sûr la guerre, c’est mal. Bien sûr, quand quelqu’un se fait tuer c’est terrible. Mais ça ne me touche pas. J’arrive à mettre une barrière, une distance de sécurité. Mon cerveau me dit « oula, c’est terrible » et mon cœur fait son taf de cœur, il bat, ni plus ni moins.

Vendredi j’avais mal au crâne, j’ai été me coucher tôt. N’étant pas de ceux toujours accrochés à leurs portables, j’ai découvert ça samedi matin.

Les toutous nous ont réveillés avec Amoureux, et j’ai ronchonné parce que Rominou qui squatte la maison devait se lever pour les sortir, histoire que l’on puisse dormir. Amoureux étant un type formidable, il a pris son courage à deux mains, est sorti du lit et a amené les toutous en ballade. La tête dans le pâté, j’hésite à me rendormir. Je choppe mon portable pour avoir l’heure, et vois un message de Mag, qui me demande si je suis au courant de ce qui s’est passé cette nuit. Je check alors Facebook, et je ne comprends pas ce qui se passe. Alors direction google, où je lis des articles détaillés.

Samedi matin, la barrière s’est ouverte, et c’est bizarre.

Samedi matin, mon cœur a loupé un battement, l’air de me dire « sans déconner, tu blagues non ? »

C’est la première fois je crois que les larmes viennent lorsque je lis les informations.

A la base, je ne voulais pas faire d’article dessus. Pour la simple et bonne raison que la meilleure chose à faire pour un terroriste après un acte pareil, c’est d’en parler. Lui montrer à quel point il a bien fait son boulot.
Oui mais… Mais quoi ?

Mais je ne vais pas parler de ce qu’ils ont fait. D’ailleurs, je les appellerais les dindons, parce que personne n’a peur d’un dindon, c'est tellement ridicule.

Mais plutôt de ce que les parisiens ont fait.

On voit des vidéos où les dindons tirent sur la foule. Et les gens se sauvent. On les comprend. Seulement certains se sauvent lentement, car d’autres sont blessés, alors ils les attrapent par les bras pour les amener, ne pas les laisser là.

Putain, j’espère avoir ce comportement si un jour je me retrouve dans une situation similaire. La vérité, c’est que tant que tu n’y es pas tu ne peux pas savoir. Putain je les admire tellement.

Grâce au #PorteOuverte, des inconnus ont été sauvés par d’autres.

Les banques de sang ont été saturés. Parce que même ceux qui ont peur des aiguilles ont été secoués.

Alors certes, il y a une minorité de dindons idiots avec des armes. Mais pour une fois, l’être humain a montré que la majorité pouvait se comporter comme des héros.

Et quitte à passer pour un perroquet, je répéterais ce que beaucoup ont dit, bien que nombreux ne l’aient pas compris : pas d’amalgame. Le terrorisme n’a ni couleur, ni religion.

Même en étant agnostique, je sais que les messages de la Bible, de la Torah et du Coran sont à la base tout plein d’amour de bisounours.

Non, je ne mettrais pas ma photo Facebook en bleu blanc rouge, parce que je n'en vois pas l'intérêt.

Oui, j'incite à la solidarité plutôt qu'à "la révolte" comme j'ai pu le lire beaucoup.

Oui, il faut faire attention à ce que les gens partagent, internet n'est pas toujours gentil, pense à vérifier tes infos.

Le top du top, ça serait que tout cet élan de bonne action, de générosité, d'entraide, de soutien... ça devienne une habitude.

Le hashtag #PorteOuverte pourrait sauver beaucoup de monde en plein hiver.

Les hôpitaux ont toujours besoin de sang.

Lorsqu'un drame arrive, si on est tous concernés, ça change les choses. Non ?

J'espère en tout cas.

N’oublie pas de dire ce que tu penses. #LeSilenceTue

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Melusine Hoffman

Clermontoise pseudo-écrivaine. Râleuse Chronique. 36 15 jraconte ma life. Prends le temps de lire, et de commenter (surtout si tu n'aimes pas...)
Voir le profil de Melusine Hoffman sur le portail Overblog

Commenter cet article