Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous les copains, je ne vous oublierais jamais !

Vous les copains, je ne vous oublierais jamais !

C’est facile de lister les défauts de ces potes… (Comme >>ici<< ou bien >>là<<)

C’est moins facile d’être un ami digne de ce nom.

J’ai longtemps cru que tout le monde avait la même notion de l’amitié, c'est-à-dire une notion totale, absolue. Etre là pour l'autre quand il en a besoin, même à quatre heures du matin, même si je bosse demain, sans rien demander en retour, sans condition, parce que de toute façon c'est évident qu'en cas de besoin il sera là... Et être là pour l'autre quand ça va bien, pour se réjouir avec lui, sans jalousie, sans envie, juste parce que c'est notre pote, donc il le mérite. Être honnête, surtout quand l'autre part en vrille, parce que si un ami ne te dit pas quand tu pars en cacahuète, qui le fera ?

J’ai déchanté après plusieurs cassages de gueule affectifs.


Perdre un ami, c’est presque aussi douloureux que perdre un amoureux. Peut-être plus, selon l’amoureux, parce que l’ami était censé être là pour te consoler…

Je crois bien que j’ai de la chance quand même, j’ai de nombreux amis, qui ont (pour la grande majorité) la même notion de l’amitié que moi.

C’est compliqué l’amitié...

Comme chaque chose où on implique des êtres humains qui tentent de communiquer.

C'est important aussi, et ce dès tout gamin. Sans parler des exceptions (nombreuses certes) et en restant dans un modèle classique :
Tes parents t'aiment, ainsi que tes tontons/tatas/frères/sœurs/cousins/etc...
L'ami, c'est celui qui te choisit. Il ne te connaît pas, n'a aucune "obligation d'affection" (notes bien les guillemets pour nuancer ce que j'écris hein^^), il est le premier qui t'aime sans avoir de liens avec toi.

Ouaw.

Par quoi commencer…

Un ami n’est pas acquis.

Ce n’est pas parce que vous avez écrit BFF dans le sable (Best Friend Forever) que vous serez ami forever justement.

Ce n’est pas forcément simple à comprendre. J’ai moi-même un de mes meilleurs amis qui habite à 6oo kilomètres, et à qui je parle environ cinq fois par an. Mais il est le seul. Et même avec lui, il faut que je fasse attention, à ne pas laisser trop de temps entre deux appels.

Comment dire ?

L’amitié ça s’entretient. Ça prend du temps. Il y a des phases de ta vie où tu auras moins de temps pour ton ami, et c’est normal. Au lycée, on n’a que ça. Avec le temps, le boulot, le mari, le gamin, la belle-famille, World of Warcraft, forcément, ça devient beaucoup plus compliqué de se voir six fois par semaine. Mais il est super important (je crois) de prendre du temps pour l’autre, de dire « oui, j’ai plein de truc à faire, mais tant pis, ce soir, on s’tape un p’tit resto/une p’tite bière/un bowling/un match de cricket entre potes histoire de se retrouver. »

Je sais, beaucoup de gens revendiquent à quel point leurs copains sont géniaux, même s’ils ne les voient pas pendant un an, rien n’aura changé.

Mais alors d’où viennent les gens seuls ?

C’est facile les amis quand tout va bien. Sauf qu’il me paraît difficile de vivre une amitié de 5/1o/2o/5o ans sans jamais se fritter… Ou alors il y a de l’hypocrisie dans l’air. Etant tous différents, il est logique que nous ayons parfois des divergences d’opinion, ou que l’un blesse l’autre sans s’en rendre compte.

C’est difficile de dire à un ami : tu m’as fait du mal. Pire : j’ai besoin que tu t’excuses, pour ne pas t’en vouloir.
Pourtant, ce ne sont que quelques mots. Mais la peur que l’autre le prenne à la rigolade est pire. Alors on se tait. (Le silence tue…)
J'ai beaucoup de vieilles photos d'amis. Ces photos ont mal vieillis, et certains de ces amis aussi...

C’est comme ça je crois qu’on perd ses amis.

J’ai regardé l’autre jour un film plutôt marrant, sorti en mai 2o15 : Témoin à louer. Cela parle d’un type qui comme le nom du film l’indique loue ses services en tant que témoin de mariage, car il se rend compte que de nombreux hommes n’ont pas d’amis assez proches pour remplir ce rôle.

Le film est drôle, léger, une comédie sur les mariages comme on les aime (dans la lignée de Serial Noceurs) mais le dernier point m’a fait tiquer.

C’est curieux qu’autant de gens soient seuls.

Même moi, aussi entourée que je le suis, j’ai déjà vécu des moments de solitude extrêmes, et en étudiant la sociologie, j’ai appris que c’était typique de nos générations…

  • Je pense qu’on a de plus en plus de mal à communiquer en vrai, parce qu’on le fait trop souvent derrière un écran et que la réaction de l’autre véritable nous blesse plus.
  • Je pense que beaucoup d’entre nous ne prennent pas assez soin de leurs amis, ou bien se disent qu’ils les verront plus tard, et finissent par les perdre et se retrouvent seuls.
  • Je pense qu'avec l’appellation "ami Facebook", beaucoup de gens ont perdu de vues qu'un ami n'est pas une personne qui aime tes photos.
  • Je pense que c'est pour ça qu'il existe autant de séries sur des bandes de potes, parce qu'on a besoin de voir que c'est chouette quand ça marche.

Et j’espère que j’me trompe aussi et qu’on restera tous copains pour toute la vie !

(Même avec toi que je ne connais pas, si si ! Ou en tout cas j'espère que tu resteras amis avec les tiens ! Ou que tu t'en feras tout plein !)

#jeveuxdevenirunponey

Vous les copains, je ne vous oublierais jamais !
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Melusine Hoffman

Clermontoise pseudo-écrivaine. Râleuse Chronique. 36 15 jraconte ma life. Prends le temps de lire, et de commenter (surtout si tu n'aimes pas...)
Voir le profil de Melusine Hoffman sur le portail Overblog

Commenter cet article